top of page

Organiser un team building à Paris : Nos astuces pour un évènement sans accro

Dernière mise à jour : 16 févr.

Nouvelle année, nouveaux défis ! Vous vous demandez si votre prochain team building sera à Paris ? On peut peut-être vous aider :). En tant que maillon de la chaîne, nous avons eu accès à une multitude de programmes conçus pour renforcer la cohésion des collaborateurs lors de leurs journées dédiées. Et lorsqu'on ne fait pas partie de l'entreprise, les salariés ont souvent plus de facilité à nous donner leurs avis qu'à leur supérieurs. Cela nous a permis d'identifier ce qui fonctionne bien et ce qui pourrait être amélioré.


Les raisons d'organiser un évènement dans une région spécifique dépend de plusieurs facteurs. Pour ce qui est de Paris, la raison peut être très simple : beaucoup de sièges sociaux sont installés en Ile-de-France et les équipes sont basées dans la région. Mais pas seulement. Participation à des salons professionnels, situation géographique centrale pour les Européens, offre de logement,... sont autant d'avantages qu'offre la capitale pour organiser ses évènements . Sans parler de la multitude d'activités adaptées à tous les goûts et à tous les budgets.



Organiser un évènement à Paris : quel programme ?


équipe lors d'un team building à Paris devant le Panthéon
équipe lors d'un team building à Paris devant le Panthéon

On abordera une prochaine fois les idées d'activités. Culturelles, artistiques, sportives ou ludiques, il y en a pour tous les goûts et le choix dépend souvent des managers et/ou de la culture d'entreprise. En revanche, pour ce qui est de l'organisation, nous avons été témoins de plusieurs manières de faire, toutes différentes, et qui ont donné plus ou moins de satisfaction.



Une journée Team Building à Paris : quel planning ?


la formule activité "brute"

Il est possible d'en faire très peu tout en faisant plaisir à ses collaborateurs. Nous avons une manager qui vient tous les ans depuis 2021. Depuis le COVID, elle s'est rendue compte de l'importance de se retrouver autour d'un évènement festif pour créer du lien avec ses collaborateurs. Etant dans un secteur compétitif, le fait de leur montrer qu'ils comptent permet de les fidéliser. Elle a négocié un budget annuel auprès de sa direction et tous les ans, nous voyons la même équipe résoudre nos énigmes. On commence même à deviner qui sera celui/celle qui résoudra l'énigme finale ! La recette est plutôt simple : après-midi activité suivi d'un verre ou d'un goûter, qui se termine quoiqu'il arrive avant 18h. Et si les salariés veulent prolonger la soirée, libre à eux de le faire... ou pas! (vous comprendrez le sens de cette phrase dans un prochain paragraphe.)


Un séminaire suivi d'un après-midi détente

Lorsqu'on discute avec la personne/l'équipe qui réserve un nos jeux de piste, on s'aperçoit que l'on fait partie du programme de la journée. Dans notre cas, c'est très souvent en début d'après-midi, pour le moment "récréatif". Les collaborateurs ont souvent eu une activité plus sérieuse le matin (de type séminaires et ateliers). Ils arrivent après leur pause déjeuner qui a lieu le plus souvent à proximité de la salle de réunion ou de l'activité de l'après-midi. L'été dernier, une responsable de magasins a voulu récompenser son équipe commerciale pour les bons résultats du premier semestre. Après leur matinée séminaire, elle leur a demandé de bloquer leur après-midi pour une activité détente avec interdiction de retourner au bureau pour travailler. En découvrant que notre jeu de piste était sans lien avec leur métier, ils n'ont que plus apprécié le geste de leur manager et se sont réellement amusés.


La journée complète team building

Cet été, une entreprise venue faire la chasse au trésor du Panthéon au Louvre a commencé sa journée team building à partir de midi. Au programme picnic aux Arènes de Lutèce à moins de 5 minutes à pieds du début de l'activité, puis goûter entre 16h et 17h30, le temps que tout le monde arrive dans un salon de thé à côté de l'arrivée. Et enfin, temps libre jusqu'à l'heure du dîner. A noter que certains managers proposent une pause goûter quand d'autres laissent du temps libre avant de passer la soirée ensemble. C'est selon le timing et le budget.


Les meilleures pratiques constatées pour la bonne organisation d'un team building à Paris

Question organisation, la taille des équipes n’est pas égale à la bonne organisation du team building ! On peut être très bon pour gérer la journée d'une cinquantaine de personnes, et ne pas réussir à en gérer 5. C'est en tout cas ce qu'on a constaté. Et les équipes qui s'en sont le mieux sorties ont très souvent agit de la/des manières suivantes :


Faire simple

Je me rappelle du conseil que m'avait fait un collègue le jour où j'ai eu à organiser mon premier pot de départ. Il m'avait dit : "si tu veux que ça marche, tu fais soit tout petit (juste avec ton équipe), soit très gros (avec toutes les équipes des collaborateurs avec qui m'entendais bien et que je voyais tous les jours), mais jamais entre les deux". Et je trouve que ce conseille colle bien avec l'organisation d'une journée de cohésion. Les équipes les plus satisfaites sont souvent celles qui n'ont qu'une activité de prévu ou celles qui ont une journée entière consacrée au team building.



La nécessité d'être clair et ferme sur l'organisation

ça fait un peu sec écrit comme ça mais je peux vous assurer que dans ces journées, l'autorité, ça compte. Une personne qui explique de manière très claire le déroulé exact de la journée ("et pas autrement"...) et qui refuse tout compromis pour aller boire un verre après l'activité -"en attendant les autres"-(par exemple), a plus de chances de voir sa journée réussir que quelqu'un qui laisse un peu aller parce qu'après tout, c'est une journée où on se détend. D'ailleurs, je me rappelle que le conseil absolu que m'ont donné les managers de grosses équipes a été "Marion, il ne faut surtout JAMAIS laisser les collaborateurs partir dans les cafés. Sinon, ils vont être éparpillés partout et on va perdre un temps fou à les rassembler". Ou alors, il faut que ce soit dans le salon de thé post activité.



Avoir de la voix et savoir se faire écouter

Pour la voix, ce n'est pas une blague, vous allez devoir parler très fort. On est à Paris, il y a du traffic et même si vous avez une équipe de moins de 10 personnes, vous allez devoir élever la voix. Et quant à la capacité de se faire écouter, c'est assez fou mais j'ai constaté que ce sont les personnes qui se comportent le plus en "maitresse" d'école (vous savez les "chuuuts" et les "maintenant vous écoutez, la dame a quelques chose à vous dire" ou qui clapent des mains pour attirer l'attention !) qui réussissent à obtenir le plus d'attention de leurs collaborateurs.




Les couacs de l'organisation d'un évènement à Paris


Parce qu'il y en a toujours au moins un, sinon, ce n'est pas de l'évènementiel ;). Bien entendu, on ne peut jamais contenter tout le monde mais rares sont les collaborateurs à s'être plaints des initiatives de leur entreprise. Ils sont en très grande majorité contents qu'on leur montre leur valeur. Néanmoins, il y a quelques points d'attention dont nous avons été témoins et qui méritent d'être gardés en tête :


Les transports

Si ça vous arrive, ce n'est vraiment pas de chance, mais quand on organise un évènement, TOUT peut arriver. C'est le cas d'une entreprise, basée un peu loin de tout, qui a décidé d'emmener ses équipes à Paris en car. Ce n'était pas la première fois, ils avaient acquis une bonne expérience dans l'organisation d'un évènement à Paris. Traffic sur le périphérique, durée de transports entre les activités, lieux de restauration choisis à proximité des activités suivantes, temps libre après l'activité de l'après-midi (fin à 16h) avant le diner croisière de 19h30... Tout avait été prévu avec de grandes marges. Tout, SAUF l'accident qui les a coincés dans les bouchons pendant plus de 2 heures... Les collaborateurs sont restés positifs, mais ils étaient moins motivés et surtout plus fatigués que si tout s'était déroulé sans accroc.


Le besoin d'avoir plusieurs personnes référentes

C'est surtout le cas des grosses équipes mais nous nous sommes aperçus que lorsqu'au moins deux personnes s'occupent de l'organisation, la transition entre deux activités est plus fluide. Attention toutefois à être bien coordonnés. Dans le cas d'un team building surprise, une assistante à qui on avait confié toute l'organisation s'est vue un peu "prise en étau" par ce "cadeau empoisonné" . Le jour J, elle a été d'un côté contredite en permanence par son manager et raillée de l'autre par ses collègues qui la sollicitaient en permanence et se plaignaient de ne pas avoir de réponse claire...


Le choix de l'horaire

Dernier point d'attention lorsque vous organisez un évènement pour vos collaborateurs attention à bien choisir l'horaire. Une entreprise, pensant faire plaisir à ses collaborateurs, a décidé d'organiser une activité en fin d'après-midi avant d'enchaîner sur un pique nique dans les jardins du Louvre. La cliente a commencé par demander un devis pour 30 personnes pour une activité débutant aux alentours de 17h30-18h. Deux semaines avant l'évènement, nous avons renvoyé un devis pour 20 personnes puis pour 11 personnes. Le jour J, ils n'étaient plus que 7... La raison ? En dehors des plages-horaires de travail, ce team-building était considéré comme des heures supplémentaires non rémunérées et les salariés ont préféré rentrer chez eux. Ça partait pourtant d'une bonne attention.


Evènement annuel, ou évènement propre à votre équipe, toutes les raisons sont bonnes pour resserrer les liens entre collaborateurs. Paris est une destination team building idéale qui offre de nombreuses possibilités. Une fois que vous aurez décidé de vos activités, on espère que cet article sur les coulisses de l'organisation d'un team building vous aideront à organiser au mieux votre journée :).




1 vue0 commentaire
bottom of page